FR
RSS feed Nouvelles

Greipel sprinte vers la victoire

main news image
05/07/2013

André Greipel a sprinté vers la victoire lors de la sixième étape du Tour de France. Le train de Lotto Belisol a été mis sur les rails sans faire de fautes dans les derniers kilomètres, ce grâce à quoi André Greipel a pu terminer le travail de l'équipe dans un sprint parfait. La victoire tombe après la désillusion survenue suite à l'abandon de Jurgen Van den Broeck.

L'étape plate entre Aix-en-Provence et Montpellier (176,5 km) avec seulement une ascension de quatrième catégorie était l'occasion idéale pour un deuxième sprint massif de suite sur le continent français. Directement après le départ officiel à 13h20, Maté a choisi de partir pour une longue échappée en solitaire. Etant donné que le peloton ne voulait pas prendre de risque, Maté n'a pas eu plus de 5 minutes d'avance et il a été repris après 44 kilomètres. Lotto Belisol a roulé toute la journée à l'avant à un tempo soutenu. Comme un présage de la victoire finale, le sprint intermédiaire a été remporté par André Greipel après 63 km, ce qui lui permet de revenir à la deuxième place au classement du maillot vert.

André Greipel: "Je suis naturellement très heureux de cette victoire, ce qui peut valoir comme une instruction après l'échec d'hier et de ce matin. Je savais déjà depuis longtemps que nous avions une très bonne équipe, mais le lead-out vers le sprint était fantastique aujourd'hui. Lars Bak et Frederik Willems ont travaillé d'arrache-pied durant toute l'étape pour nous maintenir le plus possible à l'avant. Grâce à Adam Hansen, le rythme a été maintenu assez haut pour que nous puissions encore entamer le dernier kilomètre avec trois hommes: Marcel Sieberg, Jürgen Roelandts et Greg Henderson. ce n'est jamais facile de terminer un sprint, mais aujourd'hui, je ne pouvais pas être propulsé vers la ligne d'une meilleure manière. Le maillot vert n'est pas un objectif en soi, mais je vais essayer d'engranger autant de points que possible. Il est encore trop tôt pour en juger, nous verrons bien comment cela se passe."

Retour