• Sign up for our monthly updates, news and special offers Click here

Benoot remporte la course la plus #BeTOUGH de la saison sur son Helium SLX

Il ne s'offre rien de moins que les Strade Bianche comme première victoire chez les professionnels
Tiesj Benoot a remporté les Strade Bianche à Sienne. Cette course est la plus #BeTOUGH de la saison. Le jeune belge de 23 ans a remporté une âpre bataille contre Romain Bardet, l'escaladeur français, et Wout Van Aert, champion du monde de cyclo-cross. Il peut en être fier !

La course qui emprunte les routes blanches (Strade Bianche en italien) se déroule dans une région d'Italie prisée des vacanciers : la Toscane. Mais les paysages que cette région offre en été étaient à peine reconnaissables à cette époque de l'année. Deux jours avant le départ de la course, la neige était présente sur l'ensemble du parcours. Avec le dégel de vendredi et de samedi, le blanc manteau avait disparu pour laisser la place à une boue jaune-grise. L'édition 2018 des Strade Bianche allait être dantesque. Les conditions promettaient une course qui resterait gravée dans les annales. Les enjeux étaient donc élevés.

En jetant un œil sur la liste des participants, chaque coureur qui avait l'ambition de remporter la course savait qu'il devrait être très fort. Le peloton abritait des adaptes des classiques comme Sagan, Kwiatkowski et Van Avermaet ainsi que des grands coureurs des tours comme Valverde et Bardet. Tous visaient victoire. Pour cette bataille, l'équipe Lotto Soudal plaçait ses espoirs dans Tiesj Benoot, qui avait terminé en 8e position lors des deux éditions antérieures.

À la différence des autres classiques flandriennes, ici le « final » de la course débute au kilomètre 20. Les favoris devaient se trouver en bonne position dès l'entrée du premier secteur de gravier. La bataille se transformerait en lutte d'homme à homme jusqu'à l'arrivée à Sienne. Dès les premiers kilomètres de gravier, le peloton s'était scindé en deux. Et les Strade Bianche n'allaient jamais cesser de disloquer le peloton par la suite. À environ 55 kilomètres de l'arrivée, le groupe de favoris a pris les commandes de la course. Benoot se trouvait dans le groupe de poursuite. Il réussit à combler l'écart avec d'autres coureurs, dont Sagan et Stybar. La composition du groupe de tête changeait tout le temps, en raison du terrain boueux et vallonné. Les coureurs faisaient l'élastique. Un vrai champ de bataille.

Quand Romain Bardet a jailli du groupe de poursuite pour rejoindre le groupe de tête, il a lancé directement une autre attaque et a emmené Van Aert dans sa roue. Les deux coureurs avaient creusé un écart avec les favoris qui semblait suffisant pour remporter la course. Seuls Benoot et Serry, un autre coureur belge qui revenait de l'arrière, ont lancé une contre-attaque. Benoot a déposé Serry et s'est rapproché de Bardet et Van Aert. Arrivé sur le dernier secteur de gravier, Benoot a attaqué et a pris de la distance sur ses compagnons. Cette écart était suffisant à son arrivée à Sienne, ce qui lui a permis de célébrer sa toute première victoire chez les professionnels, et pas des moindres. Le visage recouvert de boue, il a franchi la ligne d'arrivée pour inscrire son nom au palmarès des Strade Bianche, aux côtés de Kwiatkowski, Cancellara, Stybar et Gilbert.

Lotto Soudal et Tiesj Benoot ont remporté la course la plus #BeTOUGH de la saison !

Voyez ci-dessous la victoire #BeTOUGH de Benoot

Découvrez notre gamme Helium